Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

9 articles avec essais matos

Essais Masala 3 S et XS

Publié le par whisper73

P1000227

Masala 3 S

Aujourd'hui petit tour à Planfait pour tester les descendantes de ma Masala 2 XS. Je récupère une Masala 3 S (25m²) aux Grands Espaces. 

Nous montons, Sylviane et moi sur le raide chemin. Au déco, rempli d'allemands, je déplie sur la moquette et observe le nouveau bord d'attaque "sharknose". Pour le reste je ne suis pas dépaysé avec les mêmes élévateurs, mêmes poignées. Seuls des boutons pressions remplacent avantageusement les scratchs de maintient des poignées.

Je décolle tranquillement (un peu plus paresseuse à l’écopage) et malgré l'heure matinale j'arrive à remonter au dessus du déco. Les m² en plus se connaissent sur le taux de chute. Je me trouve au sommet de la PTV avec mes 92 kgs. La voile plonge moins en virage, le débattement est aussi plus long et la voile moins maniable, moins joueuse. Tout ceci est normal, compte tenu de la surface en plus.

Les commandes sont plus fermes que sur ma Masala 2 et la voile assez rapide. Il me semble qu'elle est plus "poutre" au dessus de la tête, avec moins d'oscillations.

Après 30 min à tournoyer sur les falaises, je file sur l'attéro tester 2 petites fermetures et je me pose avec un vent bien travers terrain. La nouvelle voile ressource mieux que l'ancienne.

Bonne surprise aussi, elle est moins volumineuse après le pliage, sans doute à cause des joncs plus fins sur l'arrière de la voile. 

Echange de voile au magasin, je récupère la XS (22,5m²) et remonte cette fois en voiture. IMG_0983

Masala 3 XS

Après un déco très propre et une montée plus rapide au dessus de la tête, j'ai le temps d'admirer la voûte. Prise en charge rapide, je tournicote de nouveau sur la gauche du déco. 

Je retrouve exactement les mêmes sensations que sous ma 2, c'est à dire un virage incisif mais qui plonge moins. Elle est très maniable. Je suis surpris par les commandes plus douces que sur la S et aussi direct, voir un peu plus que ma Masala 2. Tout ce que j'aime. Malheureusement, la brise thermique faibli, ce qui m'oblige d'aller sur l'attéro. Il me semble que la voile est encore plus tendue que la S. Cette XS avec mon PTV au dessus de la norme est rapide mais la différence avec la mienne n'est pas flagrante.

Je confirme une meilleure ressource lors du posé.

En conclusion: 2 bonnes voiles. Skywalk a corrigé les défauts mineurs de la Masala 2 et même le volume de pliage, qui n'est pas encore génial par rapport à d'autres voiles légères.

Ma préférence irai vers la XS, plus à mon goût et plus adapté à la pratique du vol montagne. Dommage que Skywalk ai baissé de 5 kgs le PTV maxi.  

DIAPORAMA (passez la souris sur la photo ci dessous) :

Masala 3 S et XS

Publié dans Essais matos

Partager cet article

Repost0

MCC Aviation Arolla 2 S

Publié le par whisper73

IMG_0786

Mcc Aviation est l'un des premier acteur dans le petit monde des voiles légères avec la très bonne Boréa H2 à l'époque.Je teste sa descendante l'Arolla 2 en taille S (24m²) en attendant la XS (22,5m²), équivalent en taille à ma Masala. Elle pèse 3kgs et est peu encombrante. Merci à Marc Génovèse et les Passagers du vent.

Première montée à pied à Planfait, je déballe la belle. Premier constat les élévateurs en 4 branches en sangles et maillons rapides, ça fait vraiment "old school". Par contre fini les mylars, y'a même des mini joncs à chaque raccord des suspentes. Des cloisons diagonales viennent jusqu'au bord d'attaque. Beau travail. IMG_0784  

Je décolle face pente avec peu de vent, la voile monte bien, bonne tempo et c'est parti. Les commandes sont un peu plus lourde que ma Masala mais la voile tourne bien à la commande. Comme il n'y a pas grand chose je file sur l'attéro. Les oreilles vraiment facile et réouverture instantané. Je teste une fermeture avec 2 suspentes, ça ferme facilement et ça rouvre très très vite. Elle semble voler assez vite avec mes 91kg de ptv.

Les biroutes au sol, indiquent des vents opposé, je me pose avec une bonne ressource, beaucoup mieux que ma voile.

Peu de monde en bas, je décide de remonter à pied. Cette fois je décolle face voile. Attention, il ne faut pas trop tirer sur les avants sous peine de fermeture du bord d'attaque (confirmé en gonflant à l'attéro). Laisser monter tranquillement.

Pas évident de tenir sur la falaise, mais ça déclenche finalement et j'arrive à passer au dessus du déco. La voile est amorti mais accordéone au niveau du bord d'attaque, le tissu de l'intrados se détend, rien de méchant mais surprenant. Les faibles thermiques deviennent inexploitable, la faute à la brise forcissant. Cette fois je tire le A entier, bonne fermeture et vraiment une réouverture instantanée. Petit  360°, moins rapide à lancer que ma Masala.

Une voile qui m'a plu sauf cette façon "d'accordéonner" dans la turbulence. Vivement que j'essaie la XS.

Diaporama: passer la souris ci dessous

Arolla 2

Publié dans Essais matos

Partager cet article

Repost0

U-Turn Annapurna 22m²

Publié le par whisper73

DSC_0074

Ces temps j'essais des voiles rando. Après la Skin 2, que je n'ai pas aimé car trop atypique, et avant d'autres comme L'Ultralite 4 j'espère. 

J'ai récupéré après le boulot, chez Dézair une U-Turn Annapurna 22. Un grand merci à Laura pour ce prêt.

Je file à Verthier et monte à pied sur le site de Montmin. Pour cet essai je vais comparer avec ma voile la Masala 2 23m². En fait les 2 voiles ont la même surface sur le papier. 

Ce qui frappe tout de suite, c'est la compacité de l'Annapurna à comparer de la Masala. En plus elle pèse 200 grammes moins lourd (pesé par mes soins: 2,9kg contre 3.1kg avec leurs sacs de compressions).DSC_0076

Lorsque l'on déplie la belle, le tissu différent est plus soyeux mais plus glissant sur le beau tapis vert du déco. Quelle plaisir de retrouver des élévateurs fin mais pas en drisse et aussi des attaches de frein à l'ancienne et non pas en velcro.

Le vent est un peu travers, certains ont du mal à lever leurs voiles. Aucun problème pour ma part en face voile. Je ne vais pas juger le déco.

En l'air on remarque tout de suite la petite différence d'allongement supérieur de 0.2 sur la U-Turn. 

Après un beau vol d'une heure et quart dans des conditions ou ça monte de partout dans du calme et de petits pétards sur la face de la Tournette, je peux dire que ces voiles sont complètement différentes.

Avec mon ptv en haut de fourchette, la Masala est un petit vélo qui accroche les forts thermiques. On les centre avec la commande extérieure. Au détriment du taux de chute en virage. Elle communique la masse d'air, elle va bouger, faire du bruit.

L'Annapurna est plus monobloc (d'ailleurs elle possède beaucoup plus "d'inter caissons" en biais comme on le vois par transparence sur la photo au dessus). Elle bouge beaucoup moins, plus amorti sur tous les axes.

J'ai l'impression de voler avec une voile plus surfacée, dans le doute j'ai regardé le sticker: c'est bien la 22m². 

Elle tourne bien mais plus à plat, il faut se battre plus pour centrer les petits pétards sur la face de la Tournette.

Rien qu'une impression, elle me semble plus perfo que ma voile, surtout bras haut. Peut être un chouilla moins rapide mais difficile à dire.

Sur le lac j'ai testé les oreilles, très facile à tenir avec son élévateur dédié. J'ai tiré un avant, ça rouvre très vite. Je n'ai pas essayé l'accélérateur et sa double position qui rend la voile en EN A ou B. J'avais un doute pour envoyer les 360°, mais non aucun soucis, ils partent assez rapidement.

Franchement une très bonne voile, légère malgré des élévateurs presque normaux. Bien plus accessible que sa grande soeur l'Everest. Il me reste à tester le déco l'attéro par vent nul.

Dommage qu'il n'y ait que deux tailles.

Diaporama Flickr (passer la souris dessus):

U-Turn Annapurna

Publié dans Essais matos

Partager cet article

Repost0

Easiness 2 Advance

Publié le par whisper73

Depuis pas mal de temps je cherchais une sellette légère pour remplacer ma Gin Yéti réversible 2. En effet au bout d'un moment en vol, je souffrais d'un inconfort au niveau des reins. Je pense avoir trouvé mon graal avec cette toute nouvelle Easiness 2.

J'avais bien aimé le premier modèle, sauf le litrage du sac, beaucoup trop petit. Avec la seconde génération en taille L, ma Masala rentre très facilement. Je pourrais même rentrer un casque bol à l'intérieur. En vol, je peux y glisser mes bâtons dans le sac sans les démonter comme je le faisais avec la Gin.

Les rangements sont nombreux. A l'arrière un filet pour glisser un vêtement. 3 poches sur les flans. 2 autres se trouvent également sur la ceinture, on peut y installer un APN et des barres céréales. Les bretelles de portages sont bien rembourrées. 

Les Passagers du Vent me prêtent un modèle L, je monte à pied à Planfait. Confort parfait en portage. Je déballe sur la moquette. Flûte, je met ou ma sacoche de mon appareil photo vu qu'il n'y a pas d'ouverture sur la ventrale. Et bien Advance a pensé à tout (je l'ai appris après mon vol d'essai), une petite pochette est livrée qui s'adapte à la place de la sanglette de la poitrine, parfait. A l'intérieur, il y a même un emplacement en néoprène pour les téléphones portables.

En l'air, quel confort, position parfaite, ça me change. Lors des randos suivantes, sur Montlambert, m'ont permis de constater que cette sellette est très amorti par rapport à mon ancienne. Les cuisardes patellettes limitent les mouvement des cuisses. Ce n'est plus un simple "string". Ca communique moins mais on peut voler des heures avec. Franchement je suis plus confortablement installé qu'avec ma Fusion de chez Nervure avec laquelle je vole avec la Diamir.

Vu ma taille, je suis pile-poil entre les 2 tailles disponibles. J'ai privilégié le confort et le litrage du sac de portage avec la taille L.

Je n'ai pas énuméré tous les aspects pratique de cette sellette, ils ont pensé à beaucoup de choses avec la qualité Advance. Si une chose: on peut enlever la ceinture de portage et la remplacer par une simple sangle (en vente vers 5€ chez le Vieux Campeur

Tout n'est pas parfait, avec toutes les poches le poids a augmenté (1,6kgr). L'airbag en option n'est pas intégral, il ne couvre pas le dos (je ne l'ai pas acheté). De plus cet airbag n'est pas évident à enlever, en cause une boule d'arrêt sur une fermeture éclaire. Et surtout le prix haut de gamme également. 

Une sellette à voir et à essayer sous portique et en l'air. 

Publié dans Essais matos

Partager cet article

Repost0

GIN Yéti conversible 3

Publié le par whisper73

Essais de la nouvelle GIN Yéti Réversible, 3ème du nom.

J'ai possédé la première génération et vole actuellement avec la 2ème du nom.

Je l'ai essayé sur 3 jours et 5 vols de 15 minutes à plus d'une heure. J'ai donc pu me faire une grosse idée sur cette sellette.

Le très gros point positif par rapport à la précédente génération, c'est son confort en l'air. Je suis bien assis, le dos bien maintenu. Je vole plus naturellement moins le dos cambré. Seule une toute petite gène au niveau des cuissardes se fait ressentir par rapport à la 2. Le pilotage de la Masala s'améliore encore. Après 2 vols de près d'une heure à Montlambert et Planfait, je n'ai aucune courbature et aurais pu voler bien plus longtemps. On peut même voler couché contrairement à ma sellette actuelle. Tout ceci, semble t'il, grâce à la sangle d'ajustement sur le côté bien plus grande.

Il semblerait qu'elle bouge moins que l'ancienne en turbulences.

 le réglage latérale plus ample

Autre point positif, le sac de rangement est plus grand, ma Masala (qui prend pas mal de place une fois pliée) rentre nettement plus facilement. Il est plus large et tout petit plus haut.

J'ai bien aimé aussi les réglages de la ceinture lombaire qui permet maintenir la taille lors du portage. Le portage est bon mais je ne suis pas trop exigeant de ce côté ci.

Encore un petit réglage bienvenu

 

Passons aux choses qui fachent .

Pourquoi avoir suprimé la poche fermée par une fermeture éclaire sur le dos du sac. Elle était profonde et permettait d'y mettre plein de choses, comme les gants bonnets barres céréales...

Elle a été remplacée par une poche latérale en filet extensible mal positionnée. En effet une sangle de compression empêche d'y bourrer tout un tas d'objet. Le filet aurait été positionné un peu plus haut, entres les 2 sangles de compression!!! 

 Franchement...

 

Une autre chose, j'ai eu du mal à rentrer correctement au fond de la sellette avec mon pantalon d'été Décathlon. Sur 2 vols j'ai du gigoter dans tous les sens pour me mettre correctement. Les tissus ne glissent pas entre eux (l'orange est granuleux). Je n'avais pas ce problème en utilisant mon coupe vent en nylon. Je n'ai jamais eu cet ennui avec la 2ème génération. J'ai réessayé sous portique, un jean glisse mieux...

 

Conclusion

J'ai quand même bien aimé cette sellette principalement pour son confort. Comme c'est une taille unique, elle ne convient pas à tout le monde. Je mesure 1.78m.

Elle convient très bien au pilotage de ma Masala qui insite à rester en l'air et enrouler du thermique. 

Nico, un copain de vol l'a choisi en version sans sac à dos. (Il a aussi eu de petits problèmes pour rentrer correctement dedant). 

Je vais voir et copmparer d'autres sellette ligth réversible

Publié dans Essais matos

Partager cet article

Repost0

1 2 > >>