Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

5 articles avec lauziere

La Grande Lanche depuis chez moi (Lauzière)

Publié le par whisper73

La Croix de la Lanche, la Grande Lanche se trouve derrière

5 ans que j'habite le hameau de la Croix, au dessus du plateau d'Esserts Blay. Et ça fait 5 ans que je souhaite monter là haut et me poser à côté de chez moi. J'ai déjà voler de là haut mais depuis l'autre versant .

Les conditions sont parfaites: une nuit sans être dérangé avec l'astreinte boulo, vent faible, brises thermique. Je crains juste la chaleur annoncée.

C'est vraiment cool de partir à pied de chez soi. Les 2/3 de la montée se fait en forêt. Je connais bien les chemins et les endroits ou l'on peut couper. Petit ravitaillement en eau à l'arrivée dans les alpages. Je continue mon chemin en passant à côté du chalet communal de la Sence et son superbe bassin en forme de serpent avec la double sortie d'eau fourchu.

J'opte pour le chemin passant par la crête. En espérant un peu de fraîcheur. Le cheminement par cet itinéraire est un peu délicat comme le stipule un panneau.

J'arrive au sommet avec une bonne brise plein face.

La dent du Corbeau et au fond le Grand Arc

Je descend d'une trentaine de mètre au dessus du lac de Queige ou se trouve une belle pente herbeuse bien acceuillante. Vite déplié je décolle dans la foulée. Un bon thermique peu après le lac, me remonte au niveau de la crête. Chouette je rêve de rejoindre le Grand Arc par la face Est. Je file vers la Dent du Corbeau. Misère y a rien, demi tour sous la Croix de la Lanche ou je cherche un thermique salvateur, mais c'est bien mou, finalement je descend dans la vallée.

Je voulais me poser sur la plateau d'Esserts Blay, mais le pré n'est pas fauché, seuls ceux tout proche de lignes électriques le sont. De plus c'est turbulent avec le vent de vallée. Je poserais au bord de l'Isère.

Ca me fera donc 1740m de déniv. Les 100 derniers pour rejoindre mon immeuble seront bien pénible avec la chaleur.

 

Altitude : 2110m

Montée : 1640m depuis chez moi. 1740m depuis le fond de la vallée.  

Orientation : E, SE 

Accès : Depuis Esserts Blay prendre la piste passant par le hameau des Granges puis le Laquais d'en haut, le Darbelay jusqu'au chalet communal de la Cense. De là le chemin est indiqué. Attention sur la crête finale, délicate par temps humide.  

Déco : facile 30 m sous le sommet au dessus du lac de Queige. 

Attéro : sur plateau d'Essert Blay ou derrière le bar de l'Aurénath dans la plaine (route d'accès depuis La Bâthie).

Télécharger trace GPS : ICI

Publié dans Lauzière

Partager cet article

Repost0

L'Ebaudiaz (Lauzière)

Publié le par whisper73

Panoramique du déco de l'Ebaudiaz

Les fortes intempéries de début mai, ont emporté une trentaine de mètre de la route menant au site de l'Ebaudiaz.

Je profite de cette coupure qui devrait durer longtemps pour grimper à pied depuis le bas de la vallée. J'ai déjà emprunter ce chemin en septembre 2010 en montant à la Grande Lanche, 500m plus haut.

Je dois voler en "grosse voile" cette après midi avec Nico et Pat, je m'arrêterais donc au chalet.

Je chemin est bien humide ce matin, et bien encombré d'arbres tombés sur la première partie. En 2010, j'avais trouver le chemin bien raide, cette année j'ai dû contourner, sans le vouloir, une grosse partie bien raide, ou alors je me suis trompé de chemin à l'époque. Je monte rapidement avec la fraicheur. Arrivé au chalet des Pointières je coupe par une sente pour rejoindre les alpages. Problèmes: le chemin se perd dans les arcoses et le sol est plein de "molachirs" (patois savoyard: sol détrempé et spongieux).

J'arrive au chalet, les pieds bien trempé. La bergère rentre du bois. Nous discutons un bon moment, l'éboulement de la route leur entraine un long détour par une piste pour rejoindre le fond de la vallée pour livrer chaque jour les fromages de chèvre. Aucun touriste ne monte non plus. Elle est un peu dégoutée.

Je continue mon chemin au déco tout proche. 

Déjà face à 10h30, bien pour une face NW

J'ai le temps, je grimpe encore 150 mètres, sur une belle pente ou une copine m'attend.

Je déplie et décolle dans la foulée. Le mini vario bipe, je zérote, j'en profite quelque temps puis descend tout doucement. J'aperçois les dégats de la route, pas prêt d'être réparé !!!

L'alpage de l'Ebaudiaz et la dent du Corbeau en haut à droite, la Grande Lanche au dessus de la bergerie.

Je descend tranquillement jusqu'à l'attéro de la Plaine de Monthion.

 

Altitude : 1630m

Montée : 1300m  

Orientation : W, NW 

Accès : Albertville prendre la direction de Grignon puis la plaine de Monthion, s'arrêter au panneau de la fin du village au bout d'une grande ligne droite. Prendre à pied la route qui monte droit. Puis le chemin dans 1er virage, il longe un petit ruisseau. On arrive à Monthion, précisément sur la place de la Chapelle. On prend la route du Cachon puis la piste en terre partant sur la gauche entre 2 maisons. On arrive sur la route de Fillout que l'on suit sur 400m environ. Le chemin très bien indiqué commence là. Le suivre jusqu' au chalet de la pointière (1520m). Passer devant et suivre le chemin qui se perd un peu mais on sort de la forêt et on voit l'Ebaudiaz.

Déco : facile 

Attéro : attéro officieux au bout de la ligne droite de la plaine de Monthion (souvent il y a une flamèche). Facile mais attention ne pas s'avancer dans la vallée pour ne pas gêner les avions se posant sur l'aérodrome tout proche. 

Télécharger trace GPS : ICI

 

 

Publié dans Lauzière

Partager cet article

Repost0

La Grande Lanche - L'Ebaudiaz (Lauzière)

Publié le par whisper73

 Le sommet de la Grande Lanche 

 

En ce jour de congé, j'ai choisi de découvrir le chemin d'accès, depuis la plaine, du site de l'Ebaudiaz.. Le site phare de mon club d'Albertville. On y accède en général par une route étroite avec 39 épingles !!! Il est très protégé du vent de nord.

Je n'ai pas demandé des conseils du maître des lieux, Yann. Grave erreur, j'ai opté pour le chemin indiqué en gras sur Géoportail et n'apparaissant sur ma vieille carte papier.

Je démarre la rando assez tard vers 9h30, je monte un sentier pour rejoindre Monthion ou je vais perdre mes lunettes de soleil que je ne retrouverais pas après le vol. J'arrive au départ du chemin. 

 

Le programme

 

Je n'ai rarement vu un chemin aussi bien indiqué, on retrouve des pancartes avec l'altitude, des flèchages jaunes parfois tous les 3m dans les lieux ou l'on peut se tromper, des piquets... Avec tout cet équipement, on peut penser que ce sentier peut convenir à un usage familiale. Il n'en est rien: le chemin est très raide sur les 3/4 du parcours. En fait il empreinte souvent des anciennes descentes de bois. Les virages sont inexistant.

Après le vol j'ai rencontré Jean Jacques, parapentiste, ancien guide et vivant au dessus de Monthion. Il me confirme pour mon chemin, et m'indique qu'il en existe un autre beaucoup moins raide.

Au bout de 2h je débouche au chalet de la Pointière, ravitaillement en eau. Je rejoind l'Ebaudiaz en me perdant un peu dans les arcosses. 

 

Le déco de l'Ebaudiaz

 

La brise de pente commence à monter et je décide de poursuivre la piste pour décoller plus haut.

Au sommet de la piste la brise augmente un peu plus, mes jambes vont bien malgré la raideur du chemin. Pourquoi ne pas monter à la Grande Lanche. La Grande Lanche est le dernier sommet de la chaine du Grand Arc. Plus au nord c'est la forêt et Albertville.

Si le vent n'est pas bon, je redescendrais de 300m pour décoller dans de belles pentes. Surprise la brise et le vent de nord ouest sont bien installés en arrivant sur la crête. Il me reste plusqu'à rejoindre le sommet. 1800m de déniv dans les cuisses.

Au sommet je discute avec un randonneur qui voulait faire les crêtes mais à été vaincu par le vent et le givre à la Dent du Corbeau.

Après avoir admirer le panorama sur les Aravis, Bauges, Chartreuse, Vanoise et Beaufortain, je décide de déplier la voile juste à côté du sommet.

 

Mon déco

 

Ce n'est pas un déco école, loin de là, J'ai 3m pour décider de l'envol, des sapineaux sont juste sur ma trajectoire et après c'est le vide. Le randonneur semble septique.

La préparation fût longue et soignée. Une bonne respiration et hop, la voile monte parfaitement, bonne tempo pour la contrôler, 2 pas, je tape un sapinneau et en l'air. J'appercois le randonneur sur le sommet les bras en l'air, il devait sans doute avoir plus peur que moi.

30m plus loin je spirale un thermique qui me remonte au niveau du sommet, aller hop je pars en cross sur la face NW à 13h !!! Malheureusement je perd beaucoup dessous la dent du Corbeau. Mais ça pompe juste au dessus de l'Ebaudiaz, sans vario ce n'est pas évident et me retrouve au dessus de la forêt et là plus rien. Direction l'attéro

 

 

Altitude : 2110m pour la Grande Lanche et 1630m L'Ebaudiaz

 

Montée : 1800m jusqu'à la Grande Lanche, 1300m jusqu'à l'Ebaudiaz

 

Orientation : W, NW

 

Accès : Albertville prendre la direction de Grignon puis la plaine de Monthion, s'arrêter au panneau de la fin du village au bout d'une grande ligne droite. Prendre à pied la route qui monte droit. Puis le chemin dans 1er virage, il longe un petit ruisseau. On arrive à Monthion, précisément sur la place de la Chapelle. On prend la route du Cachon puis la piste en terre partant sur la gauche entre 2 maisons. On arrive sur la route de Fillout que l'on suit sur 400m environ. Le chemin très bien indiqué commence là. Le suivre jusqu' au chalet de la pointière (1520m). Passer devant et suivre le chemin qui se perd un peu mais on sort de la forêt et on voit l'Ebaudiaz. On peut décoller de là mais aussi plus haut en suivant la piste. Plusieurs décos possible dans les alpages dont un au bout de la piste. On peut poursuivre jusqu'à la Grande Lanche par un chemin un peu raide.

 

Déco : très difficile à la Grande Lanche, facile à l'Ebaudiaz et dans les alpages.

 

Attéro : attéro officieux au bout de la ligne droite de la plaine de Monthion (souvent il y a une flamèche). Facile mais attention ne pas s'avancer dans la vallée pour ne pas gêner les avions se posant sur l'aérodrome tout proche.

 

Carte IGN : ICI

 

 

DIAPORAMA

 

Publié dans Lauzière

Partager cet article

Repost0

Mont Bellacha (Lauzière)

Publié le par whisper73

La chaine de la Lauzière avec le  Grand Pic et son glacier

Hier, Claude, Manu et moi avons tenté de décoller du glacier de Cellier sous le Grand Pic de la Lauzière. Malheureusement le vent de N-NE n'était pas assez puissant pour contrer la brise catabatique du glacier.

Aujourd'hui, la même équipe s'attaque au Mont Bellacha (2482m), le premier sommet à l'extrémité nord de la Lauzière. Il domine la Tarentaise 2100m plus bas.

On peut accéder au Bellacha par différent chemin soit côté Tarentaise ou Maurienne. Nous avons choisi le chemin le plus court par Bonneval. On a laissé une voiture à l'attéro de Languon.

Vive les lourdes voiles lol

Comme la veille, il fait chaud, moite, on avance vite, mais après l'alpage des Pissus, on a voulu "couper". En fait on s'est retrouvé dans des "molachirs" (patois savoyard signifiant des zones marécageuses), et des parties raides. Nous retrouvons le chemin dans des plateaux pierreux: magnifique, avec des veines de quartz. Finalement on atteind le somet.              

Mauvaise surprise: le vent météo n'est pas nul mais de Sud, la brise de pente côté Est n'est pas présente. Heureusement on peut décoller du sommet en S, en regardant la Maurienne.

               Déco Sud

La meilleure aire d'envol est côté E ou l'on peut étaler 2 voiles. Côté Sud, on décolle l'un après l'autre mais la pente est belle et le vent de 10km/h est plein face.

Je fais le fusible, contourne le sommet par la droite et direction la Tarentaise. Vol tranquille. Les autres me rejoignent sur l'immense attero de Languon.                             

 Claude et sa Whisper (nostalgie)

 

Altitude : 2482m

Montée : 900m

Accès : Albertville rejoindre l'attero de Languon en sortant à la sortie 34 de la RN90. Longer la RN90 et prendre un petit tunnel sous la voix ferrée juste avant la gare de Cevins. L'attero est là. On reprend la RN90 à Cevins. Prendre la sortie 37, suivre Col de la Madeleine. Juste avant le hameau de Villard Benoit prendre une route menant au Biollay. Continuer la route direction du "plan de Lay". On s'arrête au fond d'une combe au Gelon. Prendre à pied le chemin partant juste après la "barraque". Au plateau des Pissus prendre le chemin inqué à droite. On rejoind le sommet en passant par le col de l'Homme.

Déco : Moyens. On décolle en E mais on peux comme on l'a fait en S voir SW. Les autres sont Craignosses.

Attéro : A Languon . Facile. Attention au vent de vallée pouvant être fort.

Carte IGN : ICI

DIAPORAMA  désollé j'ai encore oublié d'attaché mon APN, pas de photos en l'air

On peut trouver l'itinéraire côté Maurienne sur Bivouak.net. Michel l'a fait quelques jours avant nous: Lien.  Michel vient de faire la Pointe du Tougne aujourd'hui.

Publié dans Lauzière

Partager cet article

Repost0

Grand Pic de la Lauzière (Lauzière)

Publié le par whisper73

meilleure qualité

la combe menant au grand Pic

Bon je ne suis pas monté au sommet du Grand Pic de la Lauzière (2829m), vu les conditions athmosphériques et du jour et surtout cette superbe semaine automnale grrrrr. je voulais surtout sortir un peu et j'ai fait ce petit post car j'ai quand meme volé.

Le Grand Pic est le sommet culminant du massif de la Lauzière. Il possède un petit glacier sous son sommet (ça va peut etre pas durer avec le réchauffement climatique). Il est surtout connu par les skieurs de rando comme on le voit ici.

En arrivant au départ de la combe le plafont était encore bas et je doutais que je puisse voler. J'ai repéré les atterros possibles dans le font de la vallée, y'en a pas trops et sont parsemés de de cailloux. La ligne HT qui coupe la combe est encore dans la brume. Bon aller je verrais bien . Le chemin n'est pas un GR et assez pénible et puis à partir de 2100m environ je trouve la neige (super pour un 10 aout). Je perd donc mon chemin et je chemine dans un pierrier avec 10 à 15 cm de neige. A 2400m je renonce de monter plus haut.

 meilleure qualité

Ambiance hivernale

Je redescend jusque vers 2200m ou j'avais repéré une petite pente herbeuse enneigée. Je déplie ma voile et hop en l'air grace à un petit vent de face. Par où je passe: au dessus ou au dessus de la ligne HT, je choisis dessous. bon et maintenant le posé. J'ai le choix entre le replat des départs des télésièges en face, 50 mètres sous la route, un autre replat au dessus de la route mais encombré de cailloux. Tiens y'a pas mal de vent de nord qui remonte vers le col de la Madeleine, ça va faciliter les choses. Et je choisi la route !!! Pas de voitures "à droite ni à gauche". Un bon gros "flair" et posé nikel.

meilleure qualité

atterro sur la route lol. à coté de la bagnole

bon pour un repérage c'était pas si mal vu la météo. Je reviendrais avec du beau temps et un petit N pour décoller du Glacier. Je note quand meme les caractéristiques du vol depuis le sommet et je modifirais ce post lorsque je ferais ce sommet, peut etre en ski de rando cette hivers. Speedridingrando lolll

Orientation: Nord

Montée: 1243m

Accès: Albertville, en allant vers Moutiers sortir à la sortie 37 et prendre la route menant au col de la Madeleine. Après Celliers-Dessus s'arreter à la 2eme combe (ruisseau la Vallette). Prendre le chemin non indiqué puis un petit sentier pas bien visible juste avant une prise d'eau. Le suivre jusqu'au glacier, remonter le glacier jusqu'aubout , les sommet est juste au dessus. On décole sur le glacier.

Déco: sur le glacier. ATTENTION à la ligne HT barrant la combe.

Atterro: c'est le problème de ce vol, peut etre le meilleur se trouve de l'autre cote de la vallée aux départ des 2 télésièges.

Carte IGN: cliquez ici

Publié dans Lauzière

Partager cet article

Repost0