Essais U-Turn Everest 21m²

Publié le par whisper73

Mes essais continuent, après la Pi, voici l'Everest de chez U-Turn.

Une voile mystérieuse, il n'existe que très peu d'information sur le site web du constructeur. Il semblerait qu'elle n'ai pas d'homologuation. Depuis cet automne, je n'arrête pas d'appeler Laura de chez Dézair, importatrice de la marque allemande. Merci à elle pour cette primeur française.

Enfin hier soir j'ai pu  récupérer la 21m². La voile est neuve. On la pèse: 2,6kgrs avec le sac d'emballage et la sangle de compression. PTV étonnant: 60 à 100kgrs. Je cours vite sur l'atterrissage de Marlens profiter de la dernière brise pour une séance gonflage.

Le tissu Dokdo 26grs/m² est totalement différent du 27grs de Porcher. Les trames sont petites, le tissus est transparent, étonnant. Il est aussi glissant. C'est une voile moderne, 3 lignes, 2 suspentes sur les A, 3 sur les B et 2 aux arrières. Le peu de suspentes se démèlent très bien. Les joncs ne sont pas très grand. De petites pattes pour ancrer la voile dans la neige sont présents sur le bord d'attaque.

Cette aile est allongé (5,5) pour une voile montagne. Pourtant le gonflage est vraiment aisé. Lorsqu'elle se lève de travers elle se rattrape facilement aux commandes. Attention toutefois de ne pas trop tirer sur les A sous peine de fermer le bord d'attaque lors de la montée.

Ce matin me voici parti tôt à Montlambert. Mon idée est de monter en rando puis si possible profiter d'une navette avant de retourner au boulo cette après midi.

Les 400grs d'écart par rapport à mon Ultralite se font sentir dans le sac. Mais c'est surtout la découverte d'une nouvelle aile qui me fait grimper en 55 min.

Au déco le ciel commence à s'ouvrir, peu de vent. Par moment un bon face, suivi d'un nul voir léger cul. Je décolle dans du très faible face. Cette aile monte surper bien au dessus de la tête mais il faut courir pour qu'elle prenne en charge.

1er constat en l'air, les commandes ont plus de débattement que la PI. La voile tourne bien et comme toute aile moderne "à plat". Tout le versant est encore dans l'ombre de la couverture nuageuse mais je me prend un bon boulet au dessus des vignes. Je l'enroule jusqu'au niveau du déco. C'est un peu turbulent, elle est amorti en tangage mais le bout d'aile remu pas mal. Après pas mal de temps à tournoyer, je n'arrive pas à savoir si l'aérologie est si mouvementé que ça, car je ne me fait pas trop bouger dans la sellette string.

Je file en milieu de vallée bras haut, elle va vite la bougresse, les suspentes dégainées sifflent et ça plane. J'enroule encore un peu des bulettes. Je tire sur une des deux suspentes des A (pas très dur), la voile se rouvre instantanément.

Elle a l'air de bien poser mais je ne peu juger car éole tournoyait sur l'atterro.

 

Personne à l'atterro, c'est rare lorsqu'il y a du nord. Au bout d'un moment d'attente, je dois hélas rentrer.

 

Après ces 40min de vol je n'arrive pas encore à juger cette voile en l'air. Par contre elle gonffle super bien, plane fort et avance vite. Elle semble amorti mais ce bout d'aile qui remu je gêne un peu. A réessayer.

 

Essais du 20.03 à la Tranchée

Je suis monté à pied après le boulo sur ce petit site en face de chez moi.

J'ai loupé mon premier déco, le vent était nul mais je n'ai pas senti la voile. Manque de chance les fines suspentes retombent dans de petits épineux.

Je redécolle en donnant plus de pêche, surtout que le soleil s'est couché. L'air est calme, je confirme la grande vitesse bras haut. Les 360 partent vite mais je n'envoie pas fort vu la faible hauteur. Quelques wings. Les oreilles flapent, je n'ai pas essayé les C3.

Comme elle va vite, elle emmagasine de l'énergie et donc ressource bien pour le posé.

Je suis convaincu que c'est l'aile la plus perfo de toutes les voiles très légère. Je pense que la 23m² me conviendrait mieux, surtout pour une meilleure prise en charge sur les décos avec mon PTV vers 90kgrs.

A suivre

 

Publié dans Essais matos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article