Pointe du Lamet (Vanoise)

Publié le par whisper73

Lac du Mont Cenis

Je souhaitais profiter des bonnes conditions de vent en altitude. Je me suis longtemps tâté entre la pointe de Ronce et du Lamet. Ces 2 sommets sont voisins au dessus du lac du Mont Cenis en haute Maurienne.

Vu l'orientation du vent annoncé, je choisi finalement la Pointe du Lamet, 3504m. Un sommet sans glacier sur sa face sud, côté Italie. Levé très tôt, 3 heure du mat. 1h15 de route. Me voici à pied d'oeuvre. Sur la piste plate, je transpire déjà avec la moiteur venant d'Italie toute proche.

Le chemin est en faite une ancienne piste construite par les militaires pour desservir des baraquements jusqu'à 2700m.

En contournant un troupeau de moutons avec leurs Patous, je découvre des Edelweiss. En faite il y en d'innombrable sur le chemin. 

Après le dernier baraquement, le chemin devient sentier, par endroit et encore soutenu par des murets. Beau travail. Très vite on chemine dans de la pierraille pas très stable. J'ai bien fait de prendre mes grosses chaussures de haute montagne. Il est possible de décoller sur cette face sud vers 3200m.

Après un dernier couloir, je débouche sur un plateau lunaire vers 3400m

On découvre sur la droite l'antécime 3483m, que je gravi illico. Le sommet apparaît, d'ou l'on ne peut décoller. Seul possibilité, un petit col après le sommet sur l'arrête menant à la Pointe De Ronce. Sur mon antécime le faible vent provient du nord. J'hésite. D'autres possibilités de décos sur le plateau au dessus du glacier.

Observation de la météo, pas beaucoup de brise provenant de la très haute face sud. Très très faible vent par moment de N. Pendant tout ce moment je mitraille les sommets voisins et lointains comme le splendide et solitaire Mont Viso

Finalement je déplie la voile, fais le ménage de la caillasse. Le déco n'est pas évident, raide, très pierreux. Et une fois équipé plus rien, plus une brisette de face. Après une assez longue attente, pour cause de très léger arrière, je décolle par vent nul. La voile se lève bien, sans retenu des suspentes. Et c'est parti.

Je survolle le glacier puis découvre le lac, quelle couleur.

En descendant j'apercois un parapente sur le barrage, il tient en saoring avec le sud venant d'Italie. D'autres décollent juste d'ou j'ai laissé ma voiture ce matin. Un tout petit tour sur le barrage et je me pose à son pied.

Claire, une biplaceuse, m'annonce qu'il y a de la lombarde côté Maurienne, avec toute cette brume sur l'Italie. Et bien celà est vrai, en redescendant le col, les mélèzes sont secoué par de fortes rafales. J'ai bien fait de ne pas avoir gravi la pointe de Ronce et voler côté France.

Pour le retour, je décide de rentrer par le col de L'Iseran. J'ai bien fait, à Bonneval sur Arc une petite fête est oragnisée par les parapentistes locaux. Comme j'ai ma grosse voile dans le coffre, je décide d'un petit vol. Et quel vol: plafond 3700m sur les pentes de l'Albaron et face au Charbonnel. Je pense que ça montait à plus de 4000m mais je suis un peu fatigué.

Super journée!!!

 

 

Altitude : 3504m le sommet, 3483m l'anticime

 

Montée : 1500m

Orientation : Nord, voir Ouest

Accès : Modane, Lanslebourg, col du Mont Cenis, la piste démarre à la carrière du Paradis, sous le barrage vers 1950m

Prendre la piste, puis le chemin indiqué par un panneau en direction du Baracon des Chamois. Le suivre tout le long, un peu pénible dans la pierraille au dessus de 2900m

 

Attéro : Gigantesque, ou l'on veut, à côté du lac, proche de la route ou sous le barrage

Carte IGN : ICI

DIAPORAMA

Publié dans Vanoise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article