La Grande Lanche - L'Ebaudiaz (Lauzière)

Publié le par whisper73

 Le sommet de la Grande Lanche 

 

En ce jour de congé, j'ai choisi de découvrir le chemin d'accès, depuis la plaine, du site de l'Ebaudiaz.. Le site phare de mon club d'Albertville. On y accède en général par une route étroite avec 39 épingles !!! Il est très protégé du vent de nord.

Je n'ai pas demandé des conseils du maître des lieux, Yann. Grave erreur, j'ai opté pour le chemin indiqué en gras sur Géoportail et n'apparaissant sur ma vieille carte papier.

Je démarre la rando assez tard vers 9h30, je monte un sentier pour rejoindre Monthion ou je vais perdre mes lunettes de soleil que je ne retrouverais pas après le vol. J'arrive au départ du chemin. 

 

Le programme

 

Je n'ai rarement vu un chemin aussi bien indiqué, on retrouve des pancartes avec l'altitude, des flèchages jaunes parfois tous les 3m dans les lieux ou l'on peut se tromper, des piquets... Avec tout cet équipement, on peut penser que ce sentier peut convenir à un usage familiale. Il n'en est rien: le chemin est très raide sur les 3/4 du parcours. En fait il empreinte souvent des anciennes descentes de bois. Les virages sont inexistant.

Après le vol j'ai rencontré Jean Jacques, parapentiste, ancien guide et vivant au dessus de Monthion. Il me confirme pour mon chemin, et m'indique qu'il en existe un autre beaucoup moins raide.

Au bout de 2h je débouche au chalet de la Pointière, ravitaillement en eau. Je rejoind l'Ebaudiaz en me perdant un peu dans les arcosses. 

 

Le déco de l'Ebaudiaz

 

La brise de pente commence à monter et je décide de poursuivre la piste pour décoller plus haut.

Au sommet de la piste la brise augmente un peu plus, mes jambes vont bien malgré la raideur du chemin. Pourquoi ne pas monter à la Grande Lanche. La Grande Lanche est le dernier sommet de la chaine du Grand Arc. Plus au nord c'est la forêt et Albertville.

Si le vent n'est pas bon, je redescendrais de 300m pour décoller dans de belles pentes. Surprise la brise et le vent de nord ouest sont bien installés en arrivant sur la crête. Il me reste plusqu'à rejoindre le sommet. 1800m de déniv dans les cuisses.

Au sommet je discute avec un randonneur qui voulait faire les crêtes mais à été vaincu par le vent et le givre à la Dent du Corbeau.

Après avoir admirer le panorama sur les Aravis, Bauges, Chartreuse, Vanoise et Beaufortain, je décide de déplier la voile juste à côté du sommet.

 

Mon déco

 

Ce n'est pas un déco école, loin de là, J'ai 3m pour décider de l'envol, des sapineaux sont juste sur ma trajectoire et après c'est le vide. Le randonneur semble septique.

La préparation fût longue et soignée. Une bonne respiration et hop, la voile monte parfaitement, bonne tempo pour la contrôler, 2 pas, je tape un sapinneau et en l'air. J'appercois le randonneur sur le sommet les bras en l'air, il devait sans doute avoir plus peur que moi.

30m plus loin je spirale un thermique qui me remonte au niveau du sommet, aller hop je pars en cross sur la face NW à 13h !!! Malheureusement je perd beaucoup dessous la dent du Corbeau. Mais ça pompe juste au dessus de l'Ebaudiaz, sans vario ce n'est pas évident et me retrouve au dessus de la forêt et là plus rien. Direction l'attéro

 

 

Altitude : 2110m pour la Grande Lanche et 1630m L'Ebaudiaz

 

Montée : 1800m jusqu'à la Grande Lanche, 1300m jusqu'à l'Ebaudiaz

 

Orientation : W, NW

 

Accès : Albertville prendre la direction de Grignon puis la plaine de Monthion, s'arrêter au panneau de la fin du village au bout d'une grande ligne droite. Prendre à pied la route qui monte droit. Puis le chemin dans 1er virage, il longe un petit ruisseau. On arrive à Monthion, précisément sur la place de la Chapelle. On prend la route du Cachon puis la piste en terre partant sur la gauche entre 2 maisons. On arrive sur la route de Fillout que l'on suit sur 400m environ. Le chemin très bien indiqué commence là. Le suivre jusqu' au chalet de la pointière (1520m). Passer devant et suivre le chemin qui se perd un peu mais on sort de la forêt et on voit l'Ebaudiaz. On peut décoller de là mais aussi plus haut en suivant la piste. Plusieurs décos possible dans les alpages dont un au bout de la piste. On peut poursuivre jusqu'à la Grande Lanche par un chemin un peu raide.

 

Déco : très difficile à la Grande Lanche, facile à l'Ebaudiaz et dans les alpages.

 

Attéro : attéro officieux au bout de la ligne droite de la plaine de Monthion (souvent il y a une flamèche). Facile mais attention ne pas s'avancer dans la vallée pour ne pas gêner les avions se posant sur l'aérodrome tout proche.

 

Carte IGN : ICI

 

 

DIAPORAMA

 

Publié dans Lauzière

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article